S.A.G.A

 Une aventure spatiale par P. Taupin et JP. Biscay 
1985 – ERE Informatique



saga.tap

Dans l'espaaace !

Ici le S.A.G.A, nous avons reçu un SOS 
en provenance d’un satellite de ravitaillement, 
vous devez le secourir immédiatement,
 nous vous envoyons ses coordonnées.


Vous l’avez bien compris, vous devez secourir un satellite en détresse aux commande de votre vaisseau ravitailleur. 
    A vous de traverser le système solaire pour mener à bien votre mission en évitant autant que possible les rencontres dangereuses et surtout la panne d'énergie.

 

Vaisseau spatial, mode d'emploi


Tout vaisseau spatial digne de ce nom doit être pourvu d’un équipement dernier cri, voici le fonctionnement 


 
- La partie supérieure indique le nombre de missiles disponibles.
- Les flèches rouges indiquent que les trois moteurs fonctionnent, si un moteur est en panne la flèche disparaît.
- Enfin les coordonnées indiquent où se situe le vaisseau de ravitaillement qui viendra vous réparer en cas de gros problème
.
 
 

Voici un aperçu de votre vaisseau, les flèches vertes clignotent lorsque vous changez de cap.

 
 

Le radar, la flèche centrale représente le vaisseau les autres objets sont des planètes.

   

Le système de navigation :

- Le chiffre en blanc indique la vitesse courante et celui en vert la vitesse orbital. La vitesse orbitable est la vitesse qu'il faut  respecter sinon le  vaisseau va perdre de l’énergie.

- Viennent ensuite les coordonnées courantes (X,Y).

- Et pour finir l’énergie, elle alimente les moteurs du vaisseau et servira à ravitailler le satellite, s'il n'y en plus le vaisseau devient incontrôlable.

  Pour terminer voici le repère du jeu, il faut savoir que les coordonnées sont représentées en hexadécimal (càd que l’on compte de 0 à F)


Le jeu


    Journal de bord du capitaine Arnaud : 
une fois les coordonnées notées, me voilà parti à la recherche de la planète, première chose à faire regarder mes coordonnées et prendre le bon cap, pour notre mission direction 36-19

 

Inutile de modifier la vitesse afin d’aller un peu plus vite, la vitesse ne sert que pour se mettre sur orbite d’une planète et  pour la quitter. 

Une vitesse non alignée sur la vitesse orbital fera perdre de l’énergie à chaque déplacement.

 

Plusieurs secondes se passent et voici la première rencontre, une flottille de vaisseau apparaît et après quelques secondes me demande de l’énergie, désolé les gars mais l’énergie j’en ai besoin, je réponds donc non. 

Coup de chance ils n’insistent pas et partent sans rien dire, ils auraient très bien pu m’attaquer puisque j’ai refusé de leur donner ce qu’ils voulaient.


Le voyage reprend, bercé par le BIP-BIP du vaisseau je regarde défiler les planètes et je zigzague entre elles, il reste encore à peu près 70 cases à parcourir.

Coordonnées 36-5B nouvelle rencontre, ces vaisseaux semblent être en danger et me réclament 5 missiles, j’en ai 80, je vais faire un petit geste.

 En plus ils sont nombreux, je ne voudrais pas qu’ils m’attaquent, je transfert les missiles.


Une fois encore le voyage continu, j’approche de mon but assez rapidement et jusqu’à présent je n’ai rencontré aucun problème.

 

 Coord. 36-19, me voici en approche de la planète, je me met en orbite en alignant ma vitesse sur la vitesse orbitale le plus rapidement possible afin de ne pas perdre d’énergie.

Me voici en orbite et je découvre la satellite à secourir, j’approche du but. La manœuvre de cadrage est assez délicate, mais après quelques tentatives le transfert d’énergie se réalise.

 La mission est-elle finie ? Non, car je n’ai pas assez d’énergie pour le satellite, à mon tour de chercher à me ravitailler.

A bientôt.


Une fois la planète quittée, je découvre que mon propre satellite de ravitaillement est parti à ma recherche, et mon tableau de bord m’indique la planète la plus proche pour me recharger. 
Prochain objectif 18-30.
18-28 j’atteins les limites de mon réservoir, je suis obligé d’entrer le code de passage en réserve, il est temps que j’atteigne la planète.

18-30 enfin le ravitaillement ! Une fois relié au satellite, je profite de sa présence pour faire un check-up complet de mon vaisseau.

 Je repars.


36-19 un nouveau transfert d’énergie, une fois encore insuffisant, il faut que je retourne faire le plein en 18-30.

 


 36-19 Mission accomplie ! 

Cette fois-ci le satellite à assez d’énergie. J’arrête sur cette mission, je préfère terminer sur un succès.


Conclusion

 

 S.A.G.A est un bon petit jeu sympathique, une partie ne dure pas très longtemps, le jeu est facile, trop facile car on ne peut pas perdre. Les graphismes sont colorés et le jeu est composé de différentes phases (réparation manuelles, combats, accostage, etc.) afin de ne pas trop lasser le joueur.

 Par contre, le jeu manque un peu d’action, les combats sont très rares et le fait de ne pas pouvoir perdre réduit un peu l’intérêt de la partie.

 Un jeu à essayer et à jouer de temps en temps.


Annexes : touches du jeu


Les commandes du jeu n'étant pas évidentes à comprendre voici un petit récapitulatif du fonctionnement des touches (les touches inquées sont celles du clavier du PC)

Aide DEL Lance l'aide des  touches
  S Permet de passer à l'explication suivante, il faut donc appuyer plusieurs fois pour sortir de ce mode.
Navigation SHIFT gauche et droit
Changement de cap
  ; et : Accélération et décélération
Combat
ECHAP Activation / désactivation du mode combat
  Flèche gauche et  Flèche bas Déplacement viseur
  ESPACE Tir
Réparations et ravitaillement R, ESPACE puis ; Pour effectuer un ravitaillement avec un satellite après l'accostage, il faut appuyer successivement sur toutes ces touches